international.cci-paris-idf.fr
Le site des opérateurs du commerce international
Ma lettre d'info

Lettre d'information - Septembre 2017

Lettre du mois | Lettres précédentes

Dernières mises à jour
Dernières minutes réglementaires
 Russie -  Prolongation de l'embargo économique à l'encontre de l'UE jusqu'au 31 décembre 2018 et étendue de gamme de viande et bétail interdits d'importation en Russie. 
 Japon -  Réouverture à l' importation de volaille et foie gras français.
 Canada -  Entrée en vigueur provisoire, le 21 septembre 2017, de l'accord de libre échange UE-Canada.
 Algérie -  Suspension de l'importation d'une vingtaine de produits alimentaires, de préparations alimentaires et de biens d'équipements.
 Russie -  Prorogation des sanctions économiques de l’UE jusqu’au 31 janvier 2018. Elles concernent la limitation de l’accès aux marchés des capitaux européens, l’embargo sur les armes, l’exportation de biens à double usage, l’accès à certains services et technologies sensibles pouvant être utilisés pour la production et l’exploration pétrolières.
 Equateur -  Suppression de la surtaxe à l'importation d'ici à juin 2017.
 Etats-unis -    Obligation de mise en place d'un plan de maîtrise sanitaire (déjà en vigueur depuis novembre 2016 pour les grandes entreprises) à partir de novembre 2017 pour les PME.  
Toutes les minutes réglementaires

Les services, levier de la compétitivité française à l'international

13/09/2013

La nouvelle approche du commerce international à travers les échanges de valeur ajoutée transforme radicalement la vision que l’on peut avoir du commerce extérieur d’un pays comme la France. En particulier, elle oblige à reconsidérer la place que jouent les services dans notre compétitivité globale.

Largement focalisées sur les performances de l’appareil industriel français sur les marchés étrangers et sur sa perte de vitesse, les études traditionnelles sur les facteurs de la compétitivité nationale n’ont, jusqu’à présent, accordé que peu d’attention à la compétitivité française en matière de services, alors que la fragmentation croissante des chaînes de valeurs impose de changer de grille d’analyse.
 
En quoi cette nouvelle façon de mesurer les échanges extérieurs modifie-t-elle notre compréhension des phénomènes de compétitivité et, surtout, en quoi nous conduit-elle à réviser nos politiques pour améliorer les performances de nos entreprises sur les marchés internationaux ?
 
Ce document s’essaye à trouver des réponses à ce qui s’annonce comme un chantier majeur des années à venir.