international.cci-paris-idf.fr
Le site des opérateurs du commerce international
Ma lettre d'info

Lettre d'information - Septembre 2017

Lettre du mois | Lettres précédentes

Dernières mises à jour
Dernières minutes réglementaires
 Russie -  Prolongation de l'embargo économique à l'encontre de l'UE jusqu'au 31 décembre 2018 et étendue de gamme de viande et bétail interdits d'importation en Russie. 
 Japon -  Réouverture à l' importation de volaille et foie gras français.
 Canada -  Entrée en vigueur provisoire, le 21 septembre 2017, de l'accord de libre échange UE-Canada.
 Algérie -  Suspension de l'importation d'une vingtaine de produits alimentaires, de préparations alimentaires et de biens d'équipements.
 Russie -  Prorogation des sanctions économiques de l’UE jusqu’au 31 janvier 2018. Elles concernent la limitation de l’accès aux marchés des capitaux européens, l’embargo sur les armes, l’exportation de biens à double usage, l’accès à certains services et technologies sensibles pouvant être utilisés pour la production et l’exploration pétrolières.
 Equateur -  Suppression de la surtaxe à l'importation d'ici à juin 2017.
 Etats-unis -    Obligation de mise en place d'un plan de maîtrise sanitaire (déjà en vigueur depuis novembre 2016 pour les grandes entreprises) à partir de novembre 2017 pour les PME.  
Toutes les minutes réglementaires

Commerce extérieur français : bilan d’une décennie d’échanges

23/04/2014

La douane vient de publier une étude sur l’évolution des échanges de marchandises de la France entre 2003 et 2013. Deux périodes sont distinguées, la première s’étalant sur huit ans (2003-2011), la seconde ne durant que deux ans (2011-2013).

Au cours de la première période, la balance commerciale de la France est passé de l’équilibre à un déficit record (- 74 milliards d’euros en 2011).

Ce déficit s’explique, certes, par l’accroissement de la facture énergétique : estimée à 23,2 milliards d’euros en 2003, celle-ci a atteint 62,3 milliards d’euros en 2011, suite, notamment, au quadruplement du prix du baril de pétrole (28,8 dollars en 2003 ; 111 dollars en 2011). Mais le solde manufacturier a également largement contribué à la dégradation des échanges extérieurs français, puisqu’il est passé de + 7 milliards d’euros en 2003 à - 40,2 milliards d’euros en 2011. Principaux secteurs sinistrés : l’automobile, la téléphonie et l’électronique grand public.

Sur les deux dernières années de la décennie considérée (2011-2013), le déficit commercial s’est réduit pour atteindre - 61 milliards d’euros en 2013.

Cette amélioration tient exclusivement à la réduction du déficit manufacturier (- 40,2 milliards en 2011 ; - 25,2 milliards en 2013) et provient surtout d’un accroissement des secteurs déjà excédentaires comme l’aéronautique (+ 22 milliards en 2013 contre + 17,2 milliards en 2011), la pharmacie (+ 4,5 milliards d’euros en 2013 contre + 1,8 milliard en 2011), les produits de luxe, etc. Mais l’atonie de la demande intérieure a également contribué à ce résultat : on assiste ainsi à un net recul des importations dans les secteurs de l’informatique, de l’électronique, des machines industrielles et agricoles, ainsi dans celui des produits métallurgiques et métalliques.

Pour en savoir plus, retrouver l’étude détaillée sur le site de la Douane