international.cci-paris-idf.fr
Le site des opérateurs du commerce international
Ma lettre d'info

Lettre d'information - Juin 2017

Lettre du mois | Lettres précédentes

Dernières mises à jour
Dernières minutes réglementaires
 Chine -  Interdiction temporaire d'importation de fromages français « typés ». Voir le site du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation.
 Algérie -  Suspension de l'importation d'une vingtaine de produits alimentaires, de préparations alimentaires et de biens d'équipements.
 Russie -  Prorogation des sanctions économiques de l’UE jusqu’au 31 janvier 2018. Elles concernent la limitation de l’accès aux marchés des capitaux européens, l’embargo sur les armes, l’exportation de biens à double usage, l’accès à certains services et technologies sensibles pouvant être utilisés pour la production et l’exploration pétrolières.
 Equateur -  Suppression de la surtaxe à l'importation d'ici à juin 2017.
 Etats-unis -    Obligation de mise en place d'un plan de maîtrise sanitaire (déjà en vigueur depuis novembre 2016 pour les grandes entreprises) à partir de novembre 2017 pour les PME.  
 Guinée Conakry -  Le contrôle avant embarquement n’est plus obligatoire pour les marchandises expédiées à partir du 1er avril 2017.
 Algérie -  Obligation, depuis le 22 mars 2017, d’obtenir une licence d’importation pour les produits destinés à être revendus en l’état sur le territoire algérien. Voir le site du ministère du commerce extérieur
Toutes les minutes réglementaires

3 questions à... Laurence Carrara

Retour sur la Foire Internationale d'Alger 2012 ● Alger, Algérie ● 30 mai - 5 juin 2012.

Propos recueillis par l’équipe de lexportateur.com auprès de Laurence Carrara, Responsable du Service Foires et Salons de la Direction international de la CCIP.
 


Pourquoi retenir la Foire Internationale d’Alger comme une manifestation de choix pour les entreprises françaises ?


"Nous considérons la Foire Internationale d’Alger (FIA) comme une véritable porte d’entrée pour les entreprises françaises sur le marché algérien, un marché de proximité, à deux heures de Paris.

Malgré la concurrence de plus en plus forte des salons professionnels, la FIA demeure le plus grand évènement économique d’Algérie. Elle draine des visiteurs de tout le pays et accueillait cette année plus de 600 entreprises étrangères issues de 28 pays.

Pour les entreprises françaises, c’est une belle vitrine".
 


Les entreprises françaises ont-elles été au rendez-vous cette année en dépit de la crise mondiale et des tensions politiques survenues en 2011 dans la région ?


"Le contexte conjoncturel a indéniablement joué un rôle dans la moindre mobilisation des entreprises sur le pavillon France mais nous sommes satisfaits de la présence française cette année, qui reste supérieure à celle de nos concurrents européens.

Je précise par ailleurs que l’Algérie, qui bénéficie d’une réelle stabilité politique, a plutôt été épargnée des influences extérieures liées aux mouvements révolutionnaires du 'Printemps arabe' ".
 


Quel bilan faites-vous de l’édition 2012 de ce salon ?


"La satisfaction des entreprises accompagnées sur la FIA détermine une bonne partie de notre bilan. Cette année, les 57 exposants présents sur le pavillon France étaient, dans leur grande majorité (plus de 80 %), satisfaits de leur participation. Cette même proportion d’entreprises est prête à renouveler sa présence en 2013, ce qui témoigne de leur intérêt pour le marché algérien.

Nous comptons donc bien les assister dans leurs démarches l’année prochaine".
 


HUEBI FOTOLIA