Protection des investissements en Asie du Sud-Est : vers l’harmonisation ?

Olivier Monange

En 2013, les cinq grandes économies de la région (Indonésie, Thaïlande, Malaisie, Singapour, Philippines) ont enregistré une croissance de 7 % des investissements directs étrangers (IDE), contre un recul de 3 % pour leur voisin chinois. Reste qu’il n’existe pas d’uniformité en termes de sécurité juridique des investissements parmi les membres de l’ASEAN (common law versus droit continental), l’histoire de chaque pays étant en partie à l’origine de la plus ou moins grande ouverture aux investissements étrangers et de la diversité des niveaux de garanties offertes.


Abonnez-vous pour consulter tous nos articles