Asie du Sud-Est : non pas un marché mais des marchés

Liliane Acard

« Certains pays comme la Thaïlande, l’Indonésie ou encore le Vietnam paraissent faciles d’accès parce que ce sont des lieux de villégiature bien connus, mais l’approche du monde des affaires local se révèle être beaucoup plus complexe ! ». En raison de son hétérogénéité, de sa dynamique de croissance, de la montée en puissance d’une classe moyenne et de sa superficie, l’Asie du Sud-Est s’impose comme un marché aux multiples visages, au sein duquel l’implantation, notamment à Singapour, est un prérequis. Attention également aux différences culturelles et à la concurrence locale ou étrangère.

Abonnez-vous pour consulter tous nos articles