Birmanie : une transition politique inachevée

Romain Caillaud

50 ans de dictature militaire, 20 ans de sanctions économiques : la Birmanie comptait encore, il y a peu, parmi les économies les plus répressives et les plus fermées au monde. Depuis 2010 pourtant, une transition politique menée par l’élite militaire est à l’œuvre. Les échéances électorales de 2015 seront, de ce point de vue, cruciales puisqu’elles permettront de tester la réelle ouverture politique… La Birmanie est en route vers la démocratie, une route encore longue et semée d’embûches…

Abonnez-vous pour consulter tous nos articles